👷

Ingénieur (24 blagues)

À la fin d’un entretien d’embauche, le responsable des Ressources Humaines demande à un jeune ingénieur frais émoulu des Arts Et Métiers :
— Et vous aviez pensé à quel salaire de départ ?
Le jeune répond :
— Dans les environs de 100 000 € par an négociable en fonction des avantages annexes.
— Bien, dit le responsable RH, que diriez-vous alors d’un contrat avec 5 semaines de congés payés, 14 jours fériés en sus dans l’année frais médicaux et dentaires pris en charge par l’entreprise, fonds de retraite vous donnant à 50 ans une retraite équivalente à 85% de votre salaire de l’époque plus une voiture de fonction changée tous les deux ans ?

Le jeune homme se dresse sur son siège ébahi :
— Whoaaaa ! Vous êtes sérieux ?
— Non répond l’autre. Mais c’est vous qui avez commencé !

🔗Voir la blague
😯 😝 😂

Après Pythagore, Thalès, voici le théorème du salaire !

Tout le monde connaît le Théorème du Salaire qui établit que les ingénieurs et les scientifiques ne peuvent JAMAIS gagner autant que les hommes d’affaires et les commerciaux.
Ce théorème peut enfin se démontrer par la résolution d’une équation mathématique simple. L’équation s’appuie sur deux postulats très connus :

  • Postulat numéro 1 : La Connaissance, c’est la Puissance
  • Postulat numéro 2 : Le Temps, c’est de l’Argent

Tout scientifique sait que Puissance = Travail / Temps.
Or puisque Connaissance = Puissance, et que Temps = Argent,
On a donc : Connaissance = Travail / Argent.
On obtient alors facilement : Argent = Travail / Connaissance.
Ainsi, quand la Connaissance tend vers zéro, l'Argent tend vers l'infini, quelle que soit la valeur attribuée à Travail, cette valeur pouvant être très faible.
À l'inverse, quand la Connaissance tend vers l'infini, l'Argent tend alors vers zéro, même si la valeur Travail est élevée.
D'où la conclusion évidente suivante :
Moins vous en connaissez, plus vous gagnez d'argent.

PS Ceux d'entre vous qui ont eu quelques difficultés de compréhension doivent être les mieux rémunérés...

🔗Voir la blague
😯 😝 😂

C’est l’histoire d’un ingénieur qui faisait une croisière sur un ferry dans les îles des Caraïbes. Malheureusement, un ouragan arrive sans prévenir et fait couler le bateau. L’ingénieur se retrouve seul, supporté par un morceau de la coque du bateau, il s’échoue sur une île déserte. Et effectivement, dans les quelques quatre mois qui suivent le naufrage, l’ingénieur se nourrit de bananes et de coco, mais ne trouve personne à qui parler sur son île. Résigné, il ne pense qu’à une chose : trouver un bateau qui passerait suffisamment près pour lui faire signe.

Un jour qu’il était sur la plage à rêvasser, il voit une embarcation qui s’approche. Serait-ce un bateau ? Non, malheureusement, ce n’est qu’un canot de sauvetage. Mais sur ce canot, la femme la plus excitante qu’il ait jamais vue. Le naufragé fait alors des signes à la naufragée pour qu’elle le rejoigne sur la plage. Après qu’elle l’ait rejoint, il lui demande d’où elle vient. Elle lui répond :

— Je faisais une croisière sur un ferry il y a quatre mois, lorsqu’un ouragan nous a coulés.
— Fantastique ! Moi aussi j’étais sur ce bateau. Mais je n’ai pas eu la chance d’avoir un canot. Eh bien oui, j’ai eu de la chance ; et en plus, dans la chaloupe de sauvetage, j’ai trouvé beaucoup de choses qui m’ont bien aidé pour construire une petite maison. D’ailleurs, venez, je vous emmène, c’est de l’autre cote de l’île.

Au bout de plusieurs heures de rame, ils atteignent enfin la petite crique où la jeune femme trouve demeure. Ils rentrent dans un très joli petit cabanon avec chambre, coin salon et coin toilette, aménagé avec goût :

— Asseyez-vous. Je vais vous servir une pina colada.
— C’est pas vrai, vous avez récupéré ça aussi ?

Et les voilà en train de boire un coup, et ils se racontent dans le détail leurs quatre mois passés sur l’île.

Puis la jeune femme dit :

— J’ai récupéré des rasoirs aussi : si vous en profitiez ? Votre barbe est longue de vingt centimètres !

L’homme saute sur l’occasion et profite du rasoir et d’un miroir qui traînait là. Sa toilette du visage terminée, l’homme repasse dans le salon du cabanon. La fille lui dit :

— Hmmm, vous faites une bien meilleure impression une fois rasé. Je vais passer dans ma chambre passer une tenue plus… confortable.

Un peu plus tard, alors qu’il sirotait sa pina colada, le gars voit revenir la fille en tenue d’Eve. L’ingénieur peut sentir le doux parfum de son corps venir lui chatouiller les narines. Elle s’approche dans son dos et il sent la chaleur de son corps irradier toute sa peau, puis sa bouche vient près de son oreille pour lui susurrer :

— Dis-moi, ça fait quatre mois que nous avons vécu seuls, chacun de notre côté, enfin, tu vois ce que je veux dire. Il y a quelque chose qui doit te faire envie, quelque chose dont tout être humain a un besoin irrépressible, quelque chose…

Et l’ingénieur la coupe :

— Ne me dis pas que tu as une connexion internet ? !

🔗Voir la blague
😯 😝 😂

Cinq ingénieurs et cinq commerciaux se déplacent pour aller à un salon. Chacun des 5 commerciaux va acheter un billet de train. Les ingénieurs n’achètent qu’UN seul billet. Les 5 ingénieurs vont s’enfermer dans les toilettes justes avant que le contrôleur n’arrive. En passant, le contrôleur voit que les toilettes sont occupées. Il frappe à la porte et demande :
— Votre billet, s’il vous plaît !

Les ingénieurs glissent LE billet sous la porte. Le contrôleur est satisfait et s’en va.
Les commerciaux sont bien sûr extrêmement vexés que les ingénieurs leur aient encore une fois fait la leçon. Pour le retour, les 5 commerciaux achètent UN seul billet. Quant aux ingénieurs, ils n’achètent AUCUN billet. Les 5 commerciaux vont s’enfermer dans les toilettes juste avant que le contrôleur ne passe, en riant déjà de l’amende que les ingénieurs vont prendre.

Un des ingénieur frappe à la porte des commerciaux en demandant le ticket : les commerciaux le passent sous la porte.
L’ingénieur le récupère et part se cacher avec les quatre autres dans les toilettes du wagon suivant.

🔗Voir la blague
😯 😝 😂

Comprendre les ingénieurs–expérience N°1

Deux étudiants en ingénierie marchent le long de leur campus lorsque l’un des deux dit à l’autre admiratif :

— Ou est-ce que tu as trouvé ce vélo ?
Le second lui répond :
— Ben en fait alors que je marchais hier et que j’étais dans mes pensées je croise une super nana en vélo qui s’arrête devant moi, pose son vélo par terre, se déshabille entièrement et me dit « Prends ce que tu veux »
Le premier opine et lui dit :
— Tu as raison, les vêtements auraient certainement été trop serrés.

Comprendre les ingénieurs–expérience N°2

Pour une personne optimiste, le verre est à moitié plein.
Pour une personne pessimiste, il est à moitie vide.
Pour l’ingénieur, il est deux fois plus grand que nécessaire.

Comprendre les ingénieurs–expérience N°3

Un curé, un médecin et un ingénieur jouent au golf. Ils attendent après un groupe de golfeurs particulièrement lents.
Au bout d’un moment, l’ingénieur explose et dit :
— Mais qu’est-ce qu’ils fichent ? Ça fait bien un quart d’heure qu’on attend là !

Le docteur intervient exaspéré lui aussi :
— Je ne sais pas mais je n’ai jamais vu des gens s’y prendre aussi mal !

Le pasteur dit alors :
— Attendez voila quelqu’un du golf. On n’a qu’à le lui demander. Excusez-moi ! Dites-moi il y a un problème avec le groupe de devant ? Ils sont plutôt lents non ?

L’autre répond :
— Ah oui c’est un groupe de pompiers aveugles. Ils ont perdu la vue en tentant de sauver le golf des flammes l’année dernière alors depuis on les laisse jouer gratuitement.
Le groupe reste silencieux un moment et le pasteur dit :
— C’est si triste. Je vais faire une prière spécialement pour eux ce soir.

Le médecin ajoute :
— Bonne idée. Et moi, je vais contacter un copain ophtalmologiste pour voir ce qu’il peut faire.
Et l’ingénieur :
— Pourquoi ils ne jouent pas la nuit ?

Comprendre les ingénieurs–expérience N°4

Trois étudiants en ingénierie discutent du ou des éventuels concepteurs du corps humain.

Le premier dit :
— Pour moi c’était un ingénieur en génie mécanique : regarde-moi toutes ces articulations !
Le second répond :
— Meuh non ! C’était un ingénieur en électricité ! Regarde le système nerveux a des milliers et des milliers de connexions électriques.
Le troisième rétorque :
— Non en fait c’était un ingénieur en génie civil : qui d’autre aurait pu penser à faire passer une canalisation contenant des déchets toxiques au beau milieu d’un lieu conçu pour s’amuser ?

Comprendre les ingénieurs–expérience N°5

« Les gens normaux… croient que si ça marche c’est qu’il n’y a rien à réparer. Les ingénieurs croient que si ça marche c’est que ça ne fait pas encore assez de choses. »

Adams, Le principe de Dilbert.

Comprendre les ingénieurs–expérience N°6

Un architecte, un artiste et un ingénieur discutent de s’il vaut mieux passer du temps avec sa femme ou sa maîtresse. L’architecte dit :
— Moi j’aime bien passer du temps avec ma femme à construire de solides fondations pour une relation durable.
L’artiste répond :
— Moi je préfère passer du temps avec ma maîtresse à cause de la passion et le mystère que j’y trouve.
L’ingénieur rétorque :
— Moi j’aime les deux.
— Les deux ? ! ? répondent les deux autres.
— Bien sur. Quand vous avez une femme et une maîtresse chacune d’elle suppose que vous passez votre temps avec l’autre et vous avez alors le temps de passer au labo et de travailler un peu.

Comprendre les ingénieurs–expérience N°7

Un ingénieur traversait la rue lorsqu’une grenouille le hèle et lui dit :
— Si tu m’embrasses je me transformerai en une magnifique princesse.
Il se baisse, ramasse la grenouille et la met dans sa poche.

La grenouille lui dit alors :
— Si tu m’embrasses je me transformerai en une magnifique princesse et je resterai à tes cotés pendant une semaine.
L’ingénieur sort la grenouille de sa poche, lui fait un sourire et la replace dans sa poche.
La grenouille se met alors à crier :
— Si tu m’embrasses je me transformerai en une magnifique princesse je resterai à tes cotés pendant une semaine et je ferai TOUT ce que tu veux.
Encore une fois l’ingénieur sort la grenouille de sa poche, lui sourit et la remit dans sa poche.

La grenouille lui demande alors :
— Quoi qu’est-ce qu’il y a ? Je te dis que je suis une magnifique princesse que je resterai a tes cotés pendant une semaine et que je ferai tout ce que tu veux ! Alors pourquoi tu ne m’embrasses pas ?
L’ingénieur répond :
— Regarde-moi, je suis un ingénieur. J’ai pas le temps d’avoir une petite amie. Par contre une grenouille qui parle ça c’est cool.

🔗Voir la blague
😯 😝 😂

Dans une deux-chevaux il y a quatre ingénieurs : un Mécanicien, un Électronicien, un Chimiste et un Informaticien.
Tout à coup la voiture s’arrête et le moteur s’éteint.
Le Mécanicien dit :
— Je le savais, c’est un problème de transmission.
— Mais non, dit l’ingénieur Chimiste, « c’est la faute des acides de la batterie !
— À mon avis, c’est le circuit électronique qui ne marche plus ! dit l’électronicien.
L’Informaticien en dernier : « … et si on essayait de fermer toutes les fenêtres, de sortir, et après de rentrer à nouveau ? »

🔗Voir la blague
😯 😝 😂
Quelle est la différence entre un ingénieur et un médecin ?
Si on leur demande d’apprendre l’annuaire, le premier demande « pourquoi ? », le second « pour quand ? »
🔗Voir la blague
😯 😝 😂

En observant la navette spatiale américaine sur son pas de tir, nous pouvons remarquer deux réservoirs additionnels attachés au réservoir principal. Les ingénieurs qui ont conçus ces réservoirs auraient souhaité les faire un peu plus larges, mais ces réservoirs devaient être expédiés par train jusqu’au site de lancement. La ligne de chemin de fer entre l’usine et Cap Canaveral emprunte un tunnel sous les montagnes Rocheuses, et les réservoirs additionnels devaient pouvoir passer sous ce tunnel. Le tunnel est légèrement plus large que la voie de chemin de fer, et la voie de chemin de fer est large de 1.431m.

Mais pourquoi avoir choisi un tel écartement ?
Parce que les chemins de fer américains ont été construits de la même façon qu’en Angleterre, par des ingénieurs anglais expatriés, qui ont pensé que c’était une bonne idée, car cela permettait également d’utiliser des locomotives anglaises : d’où le choix e 4 pieds 6 pouces, 1.431m.

Pourquoi les Anglais ont-ils construit les leurs comme cela ?
Parce que les premières lignes de chemin de fer furent construites par les mêmes ingénieurs qui construisirent les tramways, et que cet écartement était alors utilisé. Pourquoi ont-ils utilisé cet écartement ? Parce que les personnes qui construisaient les tramways étaient les mêmes que ceux qui construisaient les chariots et qu’ils ont utilisé les mêmes méthodes et les mêmes outils.

Pourquoi les chariots utilisent-ils un tel écartement ?
Et bien, parce que partout en Europe et en Angleterre les routes avaient déjà des ornières et un espacement différent aurait causé la rupture de l’essieu du chariot.

Donc, pourquoi ces routes présentaient-elles des ornières ainsi espacées ?
Les premières grandes routes en Europe ont été construites par l’Empire romain pour accélérer le déploiement des légions romaines.

Pourquoi les Romains ont-ils retenu cette dimension ?
Parce que les premiers chariots étaient des chariots de guerre romains. Ces chariots étaient tirés par deux chevaux. Ces chevaux galopaient côte à côte et devaient être espacés suffisamment pour ne pas se gêner. Afin d’assurer une meilleure stabilité du chariot, les roues ne devaient pas se trouver dans la continuité des empreintes de sabots laissées par les chevaux, et ne pas se trouver trop espacées pour ne pas causer d’accident lors du croisement de deux chariots.

Nous avons donc maintenant la réponse à notre question d’origine. L’espacement des rails aux États-Unis (1.431m) s’explique parce que 2000 ans auparavant, sur un autre continent, les chariots romains étaient construits en fonction de la dimension de l’arrière-train des chevaux de guerre.

Moralité : une contrainte de conception du moyen de transport le plus avancé au monde est la largeur d’un cul de cheval. Les spécifications et la bureaucratie vivront pour toujours.
Aussi, la prochaine fois que vous avez des spécifications entre les mains et que vous vous demandez quel cul de cheval les a inventées, vous vous serez peut-être posé la bonne question.

🔗Voir la blague
😯 😝 😂

Étude de cas : Goldorak

Problématique 1

Afin de venir à bout des Golgoths (les méchants), Actarus, quitte-le poste de commande de sa navette pour se placer dans celui du robot de combat Goldorak. Dans chaque épisode, on voit le défenseur de la Terre crier « Transfert » et commander le bouton démarrant la manœuvre à partir du tableau de commande. Son siège s’enfonce dans le plancher, prend un tunnel et une première demi-rotation est effectuée. Actarus est alors dos à la sortie du tunnel. Le siège se déplace à vitesse constante pendant quelques temps et réalise une seconde demi-rotation. Le héros se retrouve face au pupitre de commande du super-robot Goldorak. Mais pourquoi donc ces deux demi-rotations a priori complètement inutiles ?

Réponse Ingénieur

Le fait que le siège d’Actarus fasse deux demi-tours successifs lors de sa descente dans la tête du robot est une simple mesure de sécurité. Pour combattre les forces de Véga le robot doit se détacher de sa navette et le couloir emprunté est le lien entre les deux vaisseaux accrochés. Or les deux parties de Goldorak sont en métal (à l’époque, les fibres de carbone n’étaient en développement que sur Altaïr). Ce matériau se dilatant sous l’effet de la grande vitesse de Goldorak en basse atmosphère, de ses fusées de propulsions, des « Fulguro-Poings », et de tout son bordel, les rails qui guident le siège d’Actarus ne peuvent donc pas être liés afin d’éviter tout décrochage du siège lors du « Transfert » d’Actarus. C’est donc dans ce couloir qu’a lieu la manœuvre qui consiste pour le super-héros à descendre de son siège, le décrocher de la première partie du rail, à le déplacer pour le demi-tour).

Réponse pratique

Ces deux demi-tours successifs obtenus grâce à un effet gyroscopique permettraient au siège de se stabiliser après cette descente et ainsi obtenir une vitesse de déplacement linéaire suffisante pour atteindre le pupitre de commande du robot sans fracasser son super-occupant contre.

Réponse design

Il n’y a pas de rétroviseurs sur Goldorak (l’esthétique du robot en aurait pâti gravement). Actarus est donc obligé de se retourner pour vérifier si un enculé de Golgoth n’essaie pas de le niquer par derrière.

Réponse Show-Biz

L’acteur qui campe le rôle Actarus est, comme beaucoup de vedettes de la télévision, cocaïnomane. Comme avant chaque entrée en scène, il se tape un rail, il est contraint de se cacher ne pouvant se permettre de se repoudrer le nez devant un public composé principalement d’enfants. C’est donc entre les deux demi-tours qu’a lieu sa sniffette.

Vraie Réponse

Qui peut résister à l’envie de faire le con avec un siège pivotant ?

Problématique 2

Pourquoi ces mongols de Golgoths ne viennent-ils pas tous d’un coup au lieu de se faire zigouiller un par un par Goldorak ?

Réponse

Les chauffeurs intersidéraux de la Lune Noire à Véga font grève assez souvent et les usines à Golgoths qui fonctionnent en flux tendu sont souvent en manque de pièces. Les Golgoths sont donc montés à la va-vite et sont envoyés au combat sans phase de test. Pour Goldorak, c’est un jeu d’enfant puisque lui est fabriqué et maintenu au Japon. Ce feuilleton n’est qu’une entreprise de propagande.

Problématique 3

Pourquoi Actarus, déclenche l’attaque de ses nombreuses armes en appuyant toujours sur le même bouton ?

Réponse

Il ne se contente pas d’appuyer sur un bouton, il commande l’arme aussi en la nommant. En effet, Goldorak est équipé du logiciel IBM Voice Command et le bouton est tout simplement le cran de sécurité.

Problématique 4

Comment se nomme la combinaison revêtue par Actarus au moment de monter à bord de Goldorak ?

Réponse

Une Morphose (à chaque fois, il crie « Mets ta Morphose ! »)

🔗Voir la blague
😯 😝 😂

Je viens d’apprendre que l’expression « Cahier des charges » vient de la spécification des charges possibles pour les ponts du Moyen-Âge.

🔗Voir la blague
😯 😝 😂