Un curé fait du vélo sur une route de campagne. Il a entamé une longue descente et pris une vitesse déjà importante quand il se rend compte que les freins de son vélo ne fonctionnent plus : il prend encore de la vitesse, essaie de freiner avec les pieds mais n’y arrive pas. Il va de plus en plus vite, commence à prier et envisage de s’administrer lui même l’extrême onction…

Pendant ce temps là, une femme de ménage sur le bord de la route en contre-bas voit la détresse et la vitesse de notre curé grandir de concert. Désirant aider le malheureux, elle met un nettoyant en poudre sur la route.
Quand le curé arrive à TRÈS grande vitesse sur la poudre, il s’arrête immédiatement…

Pourquoi ?

Parce qu’il s’agissait de poudre à récurer…


Il y a une suite :
Pour remercier cette brave dame qui lui a quand même sauvé la vie, notre curé lui propose de faire une prière sur la tombe de Jean son défunt mari.
Ils se rendent donc au cimetière : le curé fait sa prière puis, celle-ci terminée, il sort de la poche de sa soutane une petite fiole et en jette quelques gouttes sur la tombe de Jean.
Soudain le sol se craquelle, la terre s’ouvre et Jean sort miraculeusement de terre en pleine santé !

Qu’y avait-il dans la fiole ?

Ben… c’était du détergent.