Un jeune Corse écrit au petit Jésus :

Cher petit Jésus, en cadeau, pour Noël, je voudrais : un pistolet d’assaut avec des cartouches, un fusil avec deux chargeurs…

Puis le Corse réfléchit un moment, relit la lettre, la déchire, fonce dans la chambre de sa mère, récupère la statue de la Sainte-Vierge et l’emballe très soigneusement dans une boîte et ferme la boîte à clef.

Il cache la boîte au grenier, redescend dans sa chambre, reprend la plume et commence une nouvelle lettre :

Jésus, si tu veux revoir ta maman…