Bretagne

Breton
Être supérieur dont le celte-sang bouillonne à la vue du Français, l’ennemi héréditaire.

Le Breton est sans conteste beau, fort et intelligent, l’esprit vif. Il est cependant têtu : son entêtement n’a d’égal que la flemme du Corse, la haine du Basque et la connerie du Français.

NOTRE CLIMAT

Soleil
Astre malfaisant qui brûle la peau si délicate du Breton et la fait rougir, c’est pourquoi le Breton a la joue couperosée.
Toute autre explication est erronée.
Pluie
Gillot Pétré a le nuage facile vers l’ouest, pourtant il n’a jamais mis les pieds en Bretagne. En fait de pluie : il s’agit plutôt d’un petit crachin, facteur essentiel du développement de la super puissante agriculture bretonne.

NOTRE AGRICULTURE :

Porc
Mammifère sale et odorant élevé dans les fermes bretonnes. Le porc est en crise, les paysans se diversifient : Ils hébergent dorénavant dans les locaux désaffectés une espèce très proche du cochon : le Français ! On appelle ça le gîte rural. (en Français : chambre d’hôtes).
Artichauts
Aliment infâme que les Bretons refilent par tonnes au marché Français. Il parait que ce « steak avec des poils autour… »
Se mange en France. En tout cas, les Français en bavent pour mastiquer les sempiternels excédents.

NOTRE CUISINE

Kouign aman
Voir artichauts
Crêpes
C’est un breton qui a inventé la crêpe. L’idée a été reprise par la suite, dans toute la France, mais les crêpes françaises sont fades, laides et molles : Le savoir-faire reste donc exclusivement notre propriété.

NOS BREUVAGES

Cidre
Boisson issue de la fermentation de la pomme : 4° donc très faiblement alcoolisée ; Donc très peu populaire en BRETAGNE. La méthode de fabrication a donc très gentiment été refilée aux Normands.
Vin
Boisson issue de la fermentation du raisin : 12° donc 3 fois plus populaire, le vin est le produit d’importation unanimement apprécié en Bretagne (et ce, dès le plus jeune âge).
Eau
Substance encore mystérieuse pour le Breton : 0°, il paraît que l’eau se boit ? Affaire à suivre. Une seule chose est sûre : l’océan en est plein mais de toute façon, l’océan, c’est pour les poissons et les touristes français. Il faut vraiment être con pour se baigner dans de l’eau à 17°et ressortir en criant : « Putain, c’est vivifiant !!! ».

Le Breton a quant à lui, un appart sur la Croisette.

NOTRE POLLUTION

Pétrole
En France, on n’a pas de pétrole, mais on a des idées…
En Bretagne, on a les deux.