C’est le curé le plus dévot qui ait jamais existé sur terre qui meurt.
Naturellement il arrive directement au Paradis sans passer par la case Purgatoire.

Saint-Pierre l’accueille et lui dit :
— Bonjour. Nous t’avons attendu longtemps et nous sommes vraiment très heureux de te recevoir au Paradis. Tout le monde te connaît bien ici à tel point que nous avons décidé de t’accorder ce que tu désirais le plus au monde avant d’arriver ici.
Alors le curé dit :
— J’ai toujours admiré la vierge Marie et j’aurais voulu discuter un peu avec elle.
À peine a-t-il terminé sa phrase que la vierge marie la seule l’unique est à côté de lui !
Le curé se lance :
— Oh Marie si vous saviez. J’ai toujours été un de vos plus fervents admirateurs. Je connais tout de votre vie. J’ai vu tous les portraits qui ont été faits de vous. À ce sujet si vous le permettez j’aurai une question à vous poser : on vous a toujours peinte avec une sorte de sourire triste et je me suis toujours demandé ce qui pouvait attrister une femme telle que vous ?

Et la vierge Marie lui répond :
— Et bien en fait… pour tout dire, j’espérais vraiment avoir une fille.