Un homme pousse un peu sa Mercedes et atteint 220 km/h sur l’autoroute.

C’est alors qu’il aperçoit une patrouille de police en BMW qui se met à sa poursuite. Intérieurement, il refuse d’être rattrapé par une BMW : il appuie à fond sur l’accélérateur pour atteindre cette fois 250 km/h. Les deux voitures foncent ainsi pendant un bon bout de temps, 270, 290, 320 km/h, jusqu’à ce que la sirène de la voiture de police retentisse. Après réflexion, le type décide de ralentir et de se laisser rattraper. Le policier s’approche, prend les papiers sans dire un mot, les examine, jette un coup d’œil à la voiture et dit :
— Écoutez, je termine dans 20 minutes et je suis fatigué. Je n’ai pas envie de rédiger une contravention. Alors, si vous me donnez une excuse que je n’ai encore jamais entendue, je vous laisse pour cette fois.

L’homme hésite un moment et lui répond :
— La semaine dernière, un policier est parti avec ma femme…
— Et alors ! ??? Rétorque le policier.
— Et bien, je croyais que c’était lui qui tentait de me la ramener.
— Conduisez prudemment, et bonne fin de journée !