L’opéra c’est là où les riches s’emmerdent.
L’apéro c’est là où les pauvres s’amusent.

Comme quoi, deux lettres, ça change tout.