Macron consulte une voyante. La voyante, très concentrée ferme les yeux et lui dit :
— Je vous vois passer dans une grande avenue, dans une voiture, le toit ouvert, le peuple en liesse.

Macron sourit et lui demande :
— Alors la foule est heureuse ?
— Oui comme jamais.
— Et les personnes courent après la voiture ?
— Oui, autour de la voiture, comme des fous. La police a du mal à se frayer un chemin.
— Les gens portent des drapeaux ?
— Oui, des drapeaux et des bannières de France avec des mots d’espoir et d’un meilleur avenir.
— Vraiment ? Et les gens crient, chantent ?
— Oui les gens crient des phrases d’espoir : « Oh ! Maintenant, tout ira mieux !!! »
— Et moi, comment je réagis à tout cela ?
— Je n’arrive pas à le voir.
— Pourquoi ?
— Le cercueil est fermé…