La guerre froide est terminée. Boris Eltsine qui appelle Clinton sur le téléphone rouge.

— Bill ? Bonjour, ici c’est Boris. Notre fabrique nationale de préservatifs vient d’exploser. Les russes n’auront plus aucun moyen de se protéger du SIDA. Il faut nous aider !
— Boris, pas de problème. Tu as frappé à la bonne porte. Les États-Unis vont t’aider… Ce n’est pas comme ces bons à rien d’européens. Qu’est-ce qu’il te faut Boris ?
— Il me faudrait dès que possible un million de préservatifs…
— Aucun problème Boris, compte sur moi.
— Et Bill, tant que j’y suis, tu pourrais me faire une autre faveur ?
— Oui ?
— Est-ce que les préservatifs pourraient être de couleur rouge, avec une longueur de 25 cm et un diamètre de 8 centimètres ?
— Pas de problème Boris.

Là dessus, Clinton appelle le PDG de Mannix :

— Il faut réaliser 1 million de préservatifs et les expédier en Russie. Pouvez-vous faire ça ?
— Certainement Monsieur le Président
— Très bien. Mais il devront avoir certaines caractéristiques : être de couleur rouge, mesurer 25 cm de long sur 8 cm de diamètre.
— C’est noté. Et quoi d’autre ?
— Sur chaque préservatif, vous écrirez 'MADE IN AMERICA, Taille MEDIUM’